("C'est pas ma France à moi cette France profonde..." )

Elle me fait honte, cette France amnésique qui oublie que nos mères et nos grand mères se sont battues pour que ma fille puissent avoir le droit de se faire avorter.

Elle me fait pleurer, cette France sans coeur, qui aimerai lui interdire la pilule du lendemain.

Elle me fait crier, cette France homophobe qui maudit le PACS, qui prône les valeurs, le mariage à l'Église et les bonnes moeurs a tout bout de champs.

Elle me fait honte encore, cette France égoïste qui ne se veux plus terre d'asile pour tous les peuples en danger.

Elle me fait hurler, cette France raciste, qui veux apprendre a ses enfants qu'ils sont les glorieux héritiers d'une race supérieure.

Elle me fait trembler, cette France totalitaire, qui souhaite les empêcher de penser par eux mêmes.

Elle me fait bondir, cette France ignorante qui renie le rôle de l'ONU et de l'OTAN, qui ne se veux pas européenne, qui veux rétablir les Francs.

Elle me fait peur, cette France austère qui ne voit que par l'armée, la police, la répression.

Elle me fait marrer, cette France parano qui voit un terroriste a tous les coins de rue.

Elle me fait peur, cette France sévère qui regrette la peine de mort... et Patrick Dils, on aurait dis quoi, Messieurs Mesdames, a ses parents?

Elle me fait froid dans le dos, cette France sans pitié qui mettrai son gosse en prison, pour avoir volé un vélo.

Elle me fait hurler, cette France misogyne, qui veut limiter le nombre de femmes dans ses armées.

Elle me fait rigoler, cette France parfaite qui selon elle, peut décider de ce qui est de l'art, de ce qui ne l'est pas.

Elle me fait penser, me révolter, lutter, crier, voter cette France profonde qui pense que c'était mieux avant.

Elle me fait douter, cette France cachée, qui vit peut être sur mon palier, qui vient peut être chez moi dîner...