Je suis devenue une personne aigrie !

La preuve suit.

Ce matin avec Gabriel nous avions quelques courses à faire. Le samedi, il y a du monde, du bruit.. mais ce n’est pas sans plaire a mon petit garçon, friand de toute cette agitation !

Comme d’habitude, nous arrivons au centre Leclerc de ma ville. Comme chaque week end, il y a ce jour une grande animation. Le thème cette semaine, c’est l’Espagne. Je me dit chouette, ça va sentir la paella, il y aura des danses folkloriques, des décos acidulées, du bruit, des couleurs… quel programme !

Nous entrons. Tout se passe comme je l’avais imaginé. Le supermarché est un vaste théâtre prônant la culture espagnole. J’adore. Nous en faisons le tour. Gaby est ravi. Il tape dans ses mains, adore les robes des danseuses de flamenco , et me jette des « regarde la .. et la ! » a tout va . Nous nous prenons au jeu, victimes comme les autres de ces activités commerciales, jusqu’au moment ou…

Une animation me choque tout à coup. Elle va me faire changer d’état d’esprit en moins de 5 secondes. A l’endroit le plus vaste du centre commercial, on a dressé une arène en carton. A l’intérieur, il y a un comédien déguisé en bourreau (on dit toréador je crois..). Il a tout l’attirail. Un autre, qui a moins de bol, est déguisé en taureau.

Autour de l’arène, il y a du monde : les enfants rient, les adultes les regardent s’amuser volontiers. Les comédiens se prennent au jeu et jouent très bien leur rôle de bourreau et de pauvre animal a l’agonie. Gaby veut s’approcher et applaudir, lui aussi. Je suis sur le cul. «  Non, on va pas voir CA, on a des courses à faire ». Il ne comprend pas… maman était partante pour faire le tour des activités, et voilà qu’elle s’énerve et change d’avis. Je lui explique donc vaguement que ce n’est pas un spectacle pour lui. 

Un animateur de la troupe a entendu. Il me dit que ce n’est qu’un jeu, il n’y a pas  de sang, surtout pas violence.. On s’amuse, tout simplement. Je ne suis pas d’accord. Je ne veux pas que mon fils de 2ans pense que la mort d’un taureau, même simulée, est drôle et mérite des applaudissements. « Madame, c’est la semaine de l’Espagne ». Je ne veux pas le savoir. L’Espagne est un pays magnifique. Plein d’autres chose la représentent. Je trouve dommage de mettre cet cruauté en avant. De plus, nous sommes en Charente maritime.. ici pas de corrida, Dieu merci , alors a quoi bon ?

J’ai fâché le Monsieur, il est plus qu’étonné par mon manque de respect et de tolérance. Je ne souhaite pas lui répondre. Je préfère partir. Nous reprenons notre visite du supermarché, sans avoir applaudi torero, au grand dame de mon loulou.

Avec le recul, je me pose des question.. Deviendrai je un peu trop aigrie ? amer ? trop rochon ? Trop choquée par des choses plutôt anodines ? Ma sensibilité va t ‘elle trop loin ? parfois je me pose la question…

Pas grave. Je ne regrette rien. Je trouve déjà limite  pour une maman de faire profiter son enfant de tout ce gavage publicitaire … mais de la a lui dire implicitement qu’on peut rire de la souffrance, et  applaudir l’agonie infligée à un taureau (même pour de faux) , il y a une marge.

On me dit que ça fait partie de la vie, et que comme toute chose il en verra.. mais non, j’ai bon espoir : Gaby, avec un peu de bon sens, n’aura pas l’occasion de savoir ce qu’est une corrida… elle sera abolie bien avant ça !

PS ( ça devient un rituel) :  Je sais que ce blog, à l’origine, était sensé raconter quelques anecdotes et scènes rigolotes qui font partie de ma vie. Je suis désolée que mon petit coin de paradis prenne parfois (de plus en plus souvent je dois l’avouer) la forme d’un blog engagé… c’est plus fort que moi !