-         La métaphysique transcendantale des têtards à queue plate dans la plaine septentrionale du sud ouest du turkmenistan, ça veut dire quoi , Arlette Chabot ? Merci par ailleurs d’avoir posé cette question aussi primordiale pour tous les français.

-         Expliquez nous…

-         Je vais vous l’expliquer. C’est très simple, si on prend bien le temps de l’expliquer aux français, qui attendent des réponses claires.

-         Nous n’attendons que ça, Monsieur…

-        Mme Chabot, vous seriez gentille de ne pas me couper la parole !

-         

-         La métaphysique, c’est l’inutilité, Mme Chabot. C’est tout ce que les intellectuels de gauche mettent en avant. Comme si il fallait parler métaphysique pour être un bon français qui se lève tôt…Inutile d'avoir fait une grande école pour le savoir.

-         Vous êtes donc clairement contre ce genre de spéculations ?

-         Ne me faite pas dire ce que j’ai pas dit, Mme Chabot. Moi, je ne suis pas l’homme d’un partis. Je suis le représentant de tous les français, et même des métaphysiciens, que je respecte énormément.

-         Oui, j’entend bien, Monsieur, mais .. et le reste de la question ?

-         J’y viens. Transcendant, qu’est ce que ça veut dire ?

-         

-         Et bien Mme Chabot, prenons un exemple. Le mien. Il me semble que cet exemple très simple et très concret permet d’expliquer ce terme. Les français, à qui il faut parler en termes clair et simple, comprendront.

-         Pourriez vous préciser ?

-         Les français ont compris. Inutile de s’étaler davantage sur la question, Mme Chabot, ça les induirait en erreur.

-         Et un têtard ?

-        Je ne vous manquerez pas de respect, entre parenthèse, en précisant aux français que ce terme peut se définir par ce mot : Chabot.

-         Merci, c’est trop d’honneur que vous me faites… mais venons en aux faits.

-         Un têtard, Mme Chabot, est un défenseur de la pensée unique. C’est un homme de gauche, pour que les français comprennent bien le fond de ma pensée.

-         Et à la queue plate ?

-        Il s’agit là d’une métaphore, Mme Chabot. Je vais vous donner un exemple très simple. La queue plate, c’est le résultat d’une opération pas si complexe et abstraite que ça. Imaginez un castor, Madame Chabot. Puis, imaginez un canard. Les deux individus entretiennent d’étroites relations, un peu comme moi avec les plus grandes fortunes de France. Ensuite, devinez qui, selon vous, entre Monsieur Bush et moi-même, ici présent, est le castor ? Vous aurez alors la réponse qu’attendent les français.

-         Vous voulez parler de relations étroites et intimes buccales?

-         Décomplexées, Mme Chabot ! Ne faite pas l’amalgame. Je veux une France décomplexée. Il n’y a qu’en faisant le canard que nous obtiendrons ces résultats.

-          ???

-         Vous savez, Mme Chabot, n’ayons plus honte à être des canards. J’ai compris mes erreurs. Pour le Pacs, nous avons eu tord. Je le reconnais. N’ayons plus honte non plus d’avoir d’étroites relations avec nos investisseurs, Mme Chabot.

-         Et pour la plaine septentrionale ?

-         Cela, Madame Chabot, c’est probablement le plus compliqué à comprendre. C’est comme un désert, ou il n’y a rien. De plus, il se trouve, et je le sais de source sure, que ce désert de vacuité est froid et hostile. Pour cette question, Madame Chabot, posez plutôt la question à Mme Royale, qui maîtrise le sujet bien mieux que moi…

-          Vous voulez dire que son programme est un peu comme une plaine septentrionale ?

-         Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, Mme Chabot !

-         Et le Turkménistan ?

-         Nous en venons donc au faits, Mme Chabot. Par ailleurs, je vous remercie pour cette question très pertinente. Les Français comprendront.

-         Alors ?

-         Voyez vous, je ne choquerez personne en disant que, géographiquement parlant, ce magnifique pays qu’est le Turkmenistan ne fait pas partie de l’Europe.

-         Vous voulez certainement parler de la Turquie ?

-        Ne jouez pas sur les mots, s’il vous plait. Les Français auront compris le fond de ma pensée.

-         Ce n’est pas la même chose !

-          Qu’est ce qu’elle me contredit, cette connasse…c’est tous des sauvages, de toute façon.. Contre votre respect , et le leur, Mme Arlette Chabot, ce pays fait partie non pas de l’Europe, mais de l’Asie Centrale. Qu’ils créent alors une communauté économique d’Asie Centrale, mais qu’il viennent pas nous pomper notre fric en Europe ! 

-         Vous perdez votre sang froid, Monsieur…

-          Non, Madame Chabot, il y a des colères saines. Je ne peut pas m’entendre dire que ces cons pourraient venir s’intégrer dans MON Europe. 

-          Pour finir, Monsieur, vous arrive-t’il  de penser à votre candidature à l’élection du roi du monde quand vous faites votre footing le matin autour d’une villa de rêve ? 

-          Pas seulement quand je courre dans les plus chers endroit du monde…