Quand le week-end commençait bien…

.

Ce week-end, nous avions des copains à la maison. J’ai déjà parlé d’eux. Si, si ! Un couple d’amis percherons qui vivent en région parisienne, mais plus pour longtemps puisqu’elle a obtenu sa mutation pour La Rochelle.

.

Ils venaient se rendre compte de l’état d’avancement de leur maison en construction (ils doivent arriver dans un mois) qui n’est qu’à dix kilomètres de chez nous.

Ils avaient décidé de rester trois jours pour qu’on puisse aussi être ensemble et qu’on leur montre un peu la région (école, magasins, loisirs…).

.

Ils sont arrivés vendredi soir après quand même quelques heures passées dans les bouchons mais rien de méchant. Nous étions à table quand leur gamin, huit ans, demande à son père les clefs de la voiture pour aller y chercher je ne sais quoi (des jeux ?).

.

Son père lui passe la clef, et lui et Gaby partent chercher des jouets dans le coffre de l’auto. Ils reviennent. Ils jouent. On ne prête pas attention…

.

Quelques instants plus tard, notre ami a un flash, et demande les clefs de la voiture au fiston.

.

Malheur !

.

Les petits n’ont plus les clefs !

.

Et on se met à les chercher partout. Il était vingt deux heures !

.

 

A son tour, le gamin a un flash. Tout penaud, il explique qu’il se souvient…

.

Horreur !

.

Sur ce modèle de voiture, la clef (télécommande à distance) a deux boutons différents. L’un ouvre toutes les portes de la voiture (logique, quoi !) et l’autre ne commande que l’ouverture du coffre (en l’utilisant les autres portières de l’auto restent fermées).

.

Le petit avait ouvert le coffre. Les enfants avaient sorti les jeux, puis le gamin avait appuyé une seconde fois sur le bouton pour fermer le coffre. Le problème, c’est qu’ensuite il a posé les clefs dans le coffre pour avoir les mains libres pour le refermer !

.

Dans une voiture comme la notre, aucun soucis ! La centralisation ne ferme pas l’auto si une porte est ouverte. Dans la leur, si !

.

Récapitulons !

.

Voiture entièrement verrouillée. Et l’unique clef dans le coffre fermé.

.

Comment on fait ?

.

Allez, devinez !

.

Le double des clefs était resté à Paris…

.

On casse une vitre ! Encore heureux qu’il n’y ait pas d’alarme !

.

Soucis numéro deux :

.

Manu a brisé une vitre arrière à la masse (encore heureux les voisins n'ont pas appelé la police, lol) . Le propriétaire de la voiture s’est hissé à l’intérieur, sur la banquette arrière…

Gros soucis !

.

Pas de plage arrière ! C’est un vrai coffre fermé !

.

Pas d’accès par l’habitable de la voiture.

.

Alors quoi ? Et les banquettes rabattables deux tiers-un tiers ?

Oui, mais… soucis !

.

Si, si !

.

Il se trouve que sur ce modèle, pour rabattre les sièges arrière, le bouton est… dans le coffre !

.

Foutus !

.

Alors… qui peut me dire comment on a fait pour récupérer les clefs ?

.

Devinez !

.

PS : J’avoue que l’énigme est difficile. Alors, vous pouvez poser des questions et je réponds par OUI ou par NON.

.

PS2 : Et Manu veut marquer sur un post-it : se rappeler de ne jamais acheter une voiture allemande !

Moi, ma fraise, c'est peut-être pas une belle allemande, mais au moins, ça s'rait pas arrivé!

fraise