Une autre de ces fameuses poetesses aurait ete recemment decouverte , elevant le total de ces artistes peu communes a cinq.

.

Val ‘Valou’ Herit - 14.12.1881 – 01.12.1968

.

Nee pres de Paris au debut des annees (18)80, Val s’est decouvert tres tot une passion pour l’ecriture et la lecture. Au sortir de l’enfance, ses parents decident de demenager dans le Perche.

Perdant sa mere fort tot, elle restera avec son pere et ses grand-parents avec qui elle s’entendait tres bien, et qui lui inculquerent leur amour de la vie. La campagne et le grand air lui plaisaient, mais Val etait une adolescente rebelle et se fit renvoyer du Lycee Catholique pour Filles de St-Marie-En-Gelee. Depite, son pere du se resoudre a l’envoyer dans un lycee communal.

La-bas, Val developpa encore plus son amour pour la lecture, se plongeant allegrement dans les ouvrages philosophiques de Nietszche et Marx jusqu’a quelques fois en oublier de s’alimenter.

.

Elle fut l’une des premieres ‘blogueuses’ de son epoque, confiant ses pensees quotidiennes a son journal intime, puis les publiant des annees plus tard, donnant au genre ses lettres de noblesse.

Val developpa egalement un amour des planches : elle fit ses debuts dans des productions amateurs de Racine et Shakespeare.  Plus tard, elle en fit son metier, apres avoir passe un an a Leicester dans une compagnie theatrale. 

[D’ailleurs, la photo trouvee et jointe a cet article aurait ete prise lorsque l’actrice avait environ 27 ans, juste avant une representation. Sur cette image, Val s’apprete a fumer une cigarette, rituel qu’elle pratiquait avant chaque piece. Apres publication de cette photo dans le Canal Dechaine (journal pour lequel elle ecrivait egalement), elle devint la figure de Glenfiddich en France – NDLR]

.

Mariee a un ami de longue date avec qui elle eu deux beaux enfants, Val, malgre son emploi du temps surcharge, faisait passer ses bambins avant tout. Elle gagna le coeur des foules en n’ayant pas peur de s’affirmer en tant que mere et en tant qu’artiste.

.

Durant sa longue vie, elle connu l’avenement de la television ; le cinema passa du noir et blanc muet au Technicolor parlant ; elle ne fut d’ailleurs pas en reste de ce cote-la : Charles Chaplin l’aurait contactee pour un film sur le Perche. Malheureusement, le projet ne vit jamais le jour.

On dit egalement qu’elle aurait donne la replique a Boby Lapointe dans ‘Tirez sur le pianiste’ dans une scene qui aurait ete coupee au montage. Helas, les rushes de l’epoque ont ete perdus.

.

L’oeuvre la plus connue de Val Herit reste sans aucun doute ses ‘Memoires d’une jeune femme derangee’ qui lui valurent le sobriquet de ‘poetesse lubrique’, puis plus poliment de ‘poetesse burlesque’. Elle continua d’effrayer et de defrayer la chronique en flirtant ouvertement avec journalistes, acteurs et biographes.

.

Lorsqu’elle decida de se retirer de l’oeil du public, a 85 ans, le Tout-Paris lui fit une standing ovation qui dura une bonne quarantaine de minutes, une des plus longues de l’histoire.

.

.

val