Gaby est à la maison, il est souffrant. Il a passé la matinnée près de moi, et là, maintenant, il est couché. J'espère qu'il ira mieux demain. Du coup pour moi ce fut une seconde nuit difficile. Il avait de la fievre, il a dormi près de moi. Il se réveillait souvent.

J'ai eu un dimanche calme. Enfin sans angoisse, quoi. J'ai lu. Beaucoup. J'avais le temps...

Ce soir commence le début de ma semaine difficile. Le premier rendez-vous. Je ne pense qu'à celui-là. Pour les autres... j'y penserai le moment venu. Trop dur de songer à tout ce que je vais devoir faire dans les jours à venir.

Je suis un peu triste et des démons reviennent au galop. Mais ce doit être la fatigue, le manque de sommeil, la période des fêtes que je n'aime pas beaucoup, ou comme vous me l'avez dit, la pression qui retombe.

En tous cas, malgré cela, les angoissent pointent le bout de leur nez beaucoup moins souvent. Mais je reste vigilente.

C'est tout pour aujourd'hui. J'espère que vous allez bien.