Samedi matin, tôt, j'étais à la librairie. Elisa était invitée à l'anniversaire de sa copine, et la coutume veut que chaque enfant apporte un petit cadeau.
J'ai pris un petit livre de coloriages. Avec un petit paquet de crayons rigolos.
Modeste. Comme ces petites fêtes entre petites filles de 6 ans.

La libraire, en caisse, me demande: Je vous l'emballe? (J'avais aussi opté pour une carte d'anniversaire, elle a donc deviné).
Eh bien, j'ai répondu... « Oui, s'il vous plait ».

C'est insignifiant. Je sais. Mais c'est sur de petites choses insignifiantes que je mesure les progrès, les évolutions.
Il y a quelques temps j'aurais répondu non. Pour sortir le plus vite possible du magasin.
Là, à cette seconde où j'ai dit « oui », j'étais une personne normale, pour qui il est évidement plus pratique de sortir du magasin avec le cadeau déjà emballé.

Ce matin, il me semble que je vais moins bien. Ce sera à confirmer au cours de la journée.
Mais, hier soir, j'étais à 7 jours sans angoisse. C'est déjà énorme.

Je vous souhaite une bonne semaine.