Un jour, j’ai décidé que je ne croyais plus aux contes de fées. Alors j’ai réuni ses affaires. Des livres . Uniquement des livres.

On a échangé deux sms. J’ai quitté mari et enfants et je suis allée lui rendre ses affaires . Je lui ai demandé les miennes en échange. Des écrits. Uniquement des écrits.

La transaction n’a duré qu’un bref instant. Échange de sacs sur un trottoir. Sans échange de mots. A peine un échange de regards.

Retour rapide qui a surpris tout le monde.

Et puis j’ai pris un bain. Parce que l’eau noie les pleurs et son bruit étouffe les sanglots.

Un jour, j’ai tourné une page. Et ce jour, c’était aujourd’hui.