Et ce n’est pas rien. Je prends en moyenne 21 jours de congés sur 365. Pas un week-end, pas un jour ferié en dehors de ces trois semaines de congés. 

Il m’aura fallu l’après-midi entier pour aller déposer mes trois garçons chez trois collègues, les familles relais. Non pas qu’elles sont éloignées geographiquement, mais plutôt que j’avais des recommandions et moult détails et précisions pour le bien-etre de mes protégés.  J’ai beau connaître les collègues, j’ai du mal à laisser les garçons. 

J’ai pris une semaine. Pour mon mari et mes enfants. Parce que mes enfants en ont besoin. Ce n’est pas tous les jours facile de partager sa maman. Nous irons au zoo, à la piscine, à la cite des sciences. 

Enfin! Une semaine ! En fait je récupère le petit brun mercredi. La séparation est dure pour lui, est dure pour moi. 

Je reprendrai mon grand africain samedi prochain. Et le petit nouveau dimanche. Petit nouveau à qui je vais devoir trouver un surnom, car cela fait plus de deux mois qu’il est là à présent.