Elisa m’a demandé de lui acheter des sous vêtements sans tissus. Ou presque. Ce qu’elle appelle un tanga.

Pour éviter « qu’on voit les élastiques de la culotte « . Elle n’a pas douze ans. Ma réponse l’a déçue.

Elisa est inventive et très autonome. Elle a trouvé la parade toute seule, comme une grande.
Elle a juste oublié que c’était moi la préposée au linge.

Ainsi en étendant les vêtements fraîchement lavés, j’ai trouvé des culottes découpées en « tanga ».