Le soir, à l’heure du coucher, mon petit brun est angoissé : il a peur de faire des cauchemars. 

Un brin agacée, parfois, par ses retours incessants au salon, j’ai trouvé un baume anti cauchemars un brin niais, mais qui jusqu’à présent fonctionnait: je laissais la lumière dans sa chambre. 

Une fois le petit brun bien endormi, je montais l’éteindre. On gagnait notre temps et de l’énergie ( en en perdant un peu de l’électrique). 

Et puis, un soir, la ruse n’a plus pris. Mon petit brun et sa naïveté sont tous deux descendus me révéler une vérité indiscutable :

« Tata... la lumière n’empêche pas les cauchemars : tu sais, quand je ferme les yeux, eh bien... elle s’éteint ! »

 

Silence consterné.