Je me souviens d’un dessin animé, que j’aimais étant petite, où l’héroïne, une petite fille plutôt effacée et vulnérable, disposait d’une sorte de boîtier magique. Elle le gardait toujours précieusement dans sa poche. Et, lorsqu’elle en éprouvait le besoin, il lui suffisait de sortir et d’ouvrir le boîtier, et alors, et la magie opérait. Tout lui devenait possible soudainement. 

Et moi, enfant un peu empotée, devant le club Dorothée, j’étais fascinée

Qu’est-ce que j’aurais aimé avoir un boîtier magique, moi aussi! 

Mais je savais pertinemment que ... ça n’existait pas. 

Eh bien, je me trompais. Petite fille naïve que j’étais. 

J’ai grandi. Je dispose à présent du boîtier magique. Il est là. Toujours sur moi. Du moins jamais très loin. 

Il est là. Parfois dans mon sac, souvent dans une poche arrière de mon jean. Lorsque je me déplace , il a sa place aussi dans la voiture. 

Il est là. Dans la salle de bain, sur ma table de nuit, sur le plan de travail de cuisine. 

Et il est réellement magique. Boîtier qui me transforme. 

Il me protège et me donne une confiance quasi invincible. Il me fait sourire, me fait rire et me console. Il me rassure, me cajole et m’élève.