07 août 2019

Le chien

Un chien a élu domicile chez nous pour quelques temps. En relai, comme les enfants que j’accueille quand les collègues sont en vacances.  Nous gardons souvent des chiens, pour dépanner les amis. Mais, des comme lui, ça n’était encore jamais arrivé.  Ce chien est un tyran de travail: je lave ses gamelles plusieurs fois par jour, j’aère sans cesse la maison, je passe son coussin à la machine tout le temps, j’aspire et lave mon sol plus que de raison.  Ce chien est un tyran d’exigence : il y a un protocole pour le... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

02 juillet 2019

Adieu, Zoé

Ce matin, nous rendions la voiture électrique que nous avions louée pour une durée de trois ans. Nous avions, sur cette voiture,  une option d’achat, avec offre alléchante, que nous avons déclinée après réflexion.  Ce texte n’est pas un début de débat écologique sur la propreté (ou non) des voitures électriques. Zoé pollue, tout simplement parce que... c’est une voiture. Point. Mais enfin, rouler en voiture électrique m’a tout de même été assez confortable : pas de nuisances sonores ni olfactives. Ni la corvée de... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 15:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 juin 2019

Vivre mes projets

Mes projets me servent à me sentir vivante. J’entends par vivante: vigoureuse. Je ne m’épanouis pas dans une routine sans projets. J’y végète. Bien sûr, le quotidien m’occupe et accapare une grande partie de mon temps et de mon énergie. Seulement, il ne peut être suffisant à mon épanouissement. J’ai alors l’impression de n’avoir qu’une activité réduite, de vivre dans une morne inaction, et de me sentir tout à fait médiocre.  Je suppose que chacun possède sa méthode pour se sentir puissant: la mienne est dans ce que... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 avril 2019

La journée sportive

Après avoir travaillé et réfléchi au projet durant des semaines, et même des mois, la journée est enfin arrivée. Il a fait beau. Ouf!  Les bénévoles étaient au rendez-vous. Une cinquantaine en tout.  Malgré nos défaillances en terme de com et de publicité, nous avons accueilli onze cavaliers, soixante-dix vttistes, une trentaine de marcheurs et surtout cent douze coureurs pour le trail.  Les sportifs ont été globalement satisfaits. Surtout des parcours. Bons retours.  Cette journée a rapporté évidemment un peu... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 14:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 mars 2019

Stress

J’ai reçu les arrêtés préfectoraux. J’ai rédigé les règlements. Les menus sont établis.  J’ai les coupes, les récompenses. La salle est réservée. Les bénévoles sont trouvés. Ils connaissent tous leurs rôles. Ils auront de beaux t-shirts, même.  Les sponsors ont donné les chèques. Les lots sont achetés. La restauration est commandée. Les boissons aussi. L’animateur est prêt. La reconnaissance a été faite. Que reste-t-il de connu ?  Faire quelques courses. Imprimer des feuilles et route, les cartes, les règlements,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 16:52 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
05 mars 2019

La mare au Diable

Je garde en mémoire une très grande exaltation d’enfance. Ce souvenir très précis me fait encore frissonner de bonheur aujourd’hui.  Lorsqu’il avait gelé depuis des jours, la surface de la mare, située au fond du pré d’en face, se muait en un miroir brillant. Et alors, cette mare dure devenait l’objet de toutes mes tentations. Elle paraissait un roc indestructible, bloc de glace solide et robuste. Et terrain de jeu infini et sûr.  La mare m’appelait. Je me sentais attirée à elle comme par une invitation suprême. Un désir... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:20 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

03 mars 2019

A la manière de G. Pérec (1)

(idée piquée chez Coumarine)    Je me souviens de l’odeur particulière de la cave de mon grand-père. Un mélange d’odeurs d’humidité et d’essence, de pelouse fraîchement tondue et de terre sèche.  Je me souviens de l’odeur du baume à lèvres, de celle de la pommade à l’eucalyptus sur la poitrine, et aussi de l’amande du pot de colle.  Je me souviens du monstre sous le lit, qui empêchait de sortir un pieds de sous la couette, et du fantôme qui suit les enfants jusqu’au toilettes la nuit. Je me souviens des champs... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 19:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
26 février 2019

Je suis bien lasse

Lasse et lassée. En ce moment, je reçois une cinquantaine de sms par jour. Auxquels je suis sensée répondre. Enfin, c’est ce que l’on attend de moi. Sans compter les professionnels et privés : simplement ceux qui concernent mes engagements. Et trois ou quatre appels.  Chaque jour.  Et je suis lassée -épuisée. De cela.  Alors évidemment, je l’ai voulu, je l’ai. Ne pas se plaindre de ce pour quoi on s’est engagé. Seulement, parfois, j’aimerais que ça s’arrête. Juste un peu. Et puis j’aimerais que l’on m’aide.... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:12 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
25 décembre 2018

VDM!

(Voici des années que je n’avais pas posté un VDM).    Le soir de ton anniversaire, tu dînes au restaurant avec ta meilleure amie déjantée. Elle a un peu bu et en fin de soirée, elle t’envoie par MMS une photo d’un sexe énorme, probablement piochée sur Internet.  Tu ouvres l’image, tu souris, tu supprimes.    Et puis le soir du réveillon de Noël, tu as tout à fait oublié cette photo incongrue.  Les convives réclament à ton fils un air de guitare. Il refuse. Tu proposes de tout de même leur en faire... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 17:52 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
15 septembre 2010

Qu’est devenue Laura Ingalls ?

Petite, je voulais être Laura Ingalls. Laura Ingalls, insouciante, entourée de ses sœurs, d'un frère adopté, d'une maman qui cuisinait et d'un papa rassurant qui travaillait et protégeait. Tant pis pour l’argent, tant pis pour le reste. Laura Ingalls, ça m’aurait plu. Je n’ai jamais été Laura Ingalls...Jeune adulte, j’ai cru que, « plus tard », je deviendrai Caroline Ingalls, que mes bras seraient assez grands pour plein d’enfants, que mon temps serait extensible à l’infini pour eux. Dévouée. Je ne sais même pas bien cuisiner une... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 22:54 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,