22 février 2020

Dans du coton

J’accueille actuellement trois enfants sans aucun trouble particulier. J’entends par là que, malgré leur placement, ils se développent sans pathologie psychiatrique ni trouble psychologique avéré. L’épidémie de grippe a frappé mon foyer de manière plutôt sévère et sans épargner aucun enfant/adolescent ou presque, les miens comme ceux qui me sont confiés. Ce qui m’a permis d’établir quelques constatations.  Il se trouve que les enfants qui me sont confiés sont bien plus durs au mal. La fièvre, la douleur, la fatigue,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 11:56 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

04 février 2020

Sous vos yeux ébahis

Nous étions conviés - convoqués! - à une réunion de service, avec, à l’ordre du jour, ces fameux congés d’été qui posent chaque année tant de problèmes. Comment, alors qu’on est tous au maximum de nos capacités d’accueil, pourrions-nous accueillir un ou deux enfants de plus pour qu’une collègue puisse partir en vacances ? C’est le dilemme récurrent.  Après avoir fait le tour de l’impasse, visiblement, et avoir soulevé cette question durant une heure mais sans pour autant la solutionner, ayant épuisé une fois de plus et... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 janvier 2020

Désinformation

Je suis tombée, il y a quelques jours, sur un article qui susceptible de m’intéresser à priori, puisqu’il y était question de ma profession. Et plus précisément de la « crise des vocations » que traverse mon métier.  Les chiffres avancés par le journaliste étaient éloquents. Il parlait de soixante-dix milles assistants familiaux il y a trente ans pour trente-mille aujourd’hui. Avec, selon lui, un nombre constant d’enfants placés. Mais je n’ai pas vérifié ces chiffres.  Ainsi, il dressait une liste des causes... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:52 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
22 octobre 2019

« Tu me le racontes encore ? »

Hier soir, assez tard. J’étais allongée sur mon lit, seule, avec « L’écume des jours » entre les mains, quand j’ai entendu de petits pas descendre les escaliers. Je reconnais le bruit de descente d’escalier de chacun des cinq enfants qui dorment à l’étage. Je me trompe rarement. Ils ont tous un rythme de descente différent, une lourdeur de pas plus ou moins prononcée. Je savais que c’était lui. Et j’ai pensé qu’il avait dû guetter depuis le pallier le moment où Manu se rendrait au garage pour fumer. Il a attendu que la voie... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 23:12 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
20 septembre 2019

Petit point

Je me suis rarement sentie aussi sereine dans l’exercice de ma profession qu’en ce moment. Tout semble dans un équilibre bien assis et confortable. Équilibre parfait, d’ailleurs. Parité rare entre les enfants.  Trois à moi, trois accueillis. Trois filles, trois garçons. Trois enfants de sept ans, trois adolescents de treize, quatorze ans.  Mais ça, c’est un jeu. Un équilibre anecdotique, et qui ne vaut rien.  L’harmonie à la maison repose sur le fait que j’accueille trois enfants stables, c’est à dire sans... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 16:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
01 août 2019

Ne pleure plus, Charles...

Charles pleure.  Il a pleuré il y a quelques jours déjà. En prévision de l’affliction à venir. Et, aujourd’hui, il a beaucoup pleuré face à la catastrophe inéluctable.  Ce soir, il pleure encore de la peine éprouvée cet après-midi. Charles pleure beaucoup. Comme jamais il n’avait pleuré de chagrin sincère.  Nous avons accueilli une jeune fille ici durant trois semaines. Quinze ans, adorable. Un relais : remplacement de congés payés. Charles savait, pourtant, qu’elle ne resterait pas. Quand ils étaient plus jeunes,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 21:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

04 juillet 2019

I'll be back

Ce matin, alors que je conduisais Gabriel pour son inscription au lycée, elle m’envoie un message. Qui demande à me voir.  J’ai eu une intuition. Non. J’ai anticipé après analyse et réflexion. J’ai dit à Gabriel qu’à mon avis, elle dormirait chez nous ce soir. « Comment tu sais? », m’a-t-il répondu, incrédule.  Je savais. C’est tout. Elle nous a donné rendez-vous à l’entrée d’un supermarché. Je lui ai proposé que l’on boive un verre tous les trois à une terrasse. Elle était d’accord.  Attablée face à... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 17:08 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
01 juillet 2019

Le monde merveilleux des ados

Une jeune demoiselle savait qu’elle devait faire le ménage de sa chambre ce matin. C’était convenu depuis des jours. Cendrillon doit passer l’aspirateur.  Aussi, ce matin, pas de demoiselle en vue: elle semblait dormir.  J’ai attendu une heure raisonnable (9h30) pour lui rappeler ses engagements par sms (au cas où elle dorme encore... ne pas aller la réveiller dans sa chambre).  Pas de réponse. Conclusion de ma part: la demoiselle dort.  Raisonnement logique et un peu ingénieux de ma part: puisqu’elle dort,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 09:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
13 juin 2019

Les mots

Tu entends des mots. Au départ de manière épisodique, et ensuite, de plus en plus régulièrement.  Tu entends des mots qui présentent un potentiel danger. Tu préfères d’abord les ignorer, les relativiser, les intégrer dans un certain contexte, lequel te semble assez rassurant. Ou alors, c’est toi qui as besoin de te rassurer. Comme un moyen de défense. Ou d’auto-protection. Minimiser pour différer l’inconfort.  Ton alarme interne t’alerte pourtant. De plus en plus souvent. Tu résistes. Tu sais par expérience que... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 16:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 mai 2019

Famille d’accueil un jour...

Elle m’avait envoyé un message dans la semaine. Elle est dans le coin, a envie de me voir. J’avais donc deux heures à lui accorder cet après-midi.  Elle me demande de la prendre devant chez son père. Ok! Je suis à l’heure. Elle m’attendait sur le trottoir. Elle monte dans ma voiture et me dit immédiatement : « Ça va me faire du bien. J’avais besoin de te voir! ».  Je comprends tout de suite: elle a des problèmes. Effectivement. Elle n’est pas là « de passage » comme elle me l’avait annoncé par... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:49 - - Commentaires [14] - Permalien [#]