18 juin 2020

Mon non-retour

Voici presque deux ans à présent qu’a commencé à poindre en moi une sorte de tournant aussi irrésistible qu’irrémédiable. Bien sûr, c’était latent, et probablement depuis l’enfance. Je me suis toujours sentie en décalage constant avec mon contemporain. Non pas comme l’artiste maudit qui se donne une posture ou comme l’hypersensible qui se complet en  éternel incompris. Je me fichais bien d’être comprise ou non. Mon problème était que j’avais toujours des avis différents des autres, presque par intuition, et que je ne... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 23:27 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

08 avril 2020

Ne voyez-vous pas?

(Petit texte publié hier sur ma page Facebook, suite à une grande lassitude...)  Vous qui dénoncez votre voisin parce qu’il est sorti, vous qui accusez les gens qui ne respectent pas les consignes de confinement d’aggraver la situation, ne voyez-vous pas comme vous vous en prenez aux mauvais coupables?  Vous qui applaudissez et acclamez ces pauvres soignants en héros, en prétendant que ceux qui dérogent au confinement les méprisent, ne voyez-vous pas QUI les a méprisés d’abord?  Vous ne voyez donc pas comme la faute... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 00:27 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 janvier 2020

Inférieure

Les fêtes et les trajets de fêtes m’ont fatiguée. Par ailleurs, je n’ai à peu près rien fait (de mes obligations associatives) durant ces vacances. Ainsi, j’accumule les retards. Il y a tant à faire pour le prochain loto (que je déteste ça, le loto!) et pour la journée sportive qui approche également. Il faut avancer aussi sur le théâtre. Et toutes ces manifestations exigent non seulement un investissement personnel (du travail d’organisation), mais également des autorisations administratives, donc des demandes à rédiger. Ainsi que de... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 09:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 janvier 2020

Overdose

Ces quinze derniers jours auront eu quelque chose de très éprouvant pour moi. Et c’est peut-être la première fois que j’ai considéré ces vacances et ces fêtes comme d’aussi grandes importunités.  Parmi ce qui m’a été pénible, dans une certaine mesure et en moindre mal comparé à la suite, il y a eu les magasins. Acheter les cadeaux, faire les courses pour les repas de fêtes, et également accompagner les filles dans des boutiques de vêtements, parce qu’elles avaient « besoin » m’a causé de grandes irritations.  ... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 12:13 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
02 janvier 2020

Résolutions

Je n’ai pas de résolutions particulières pour la nouvelle année. Ces dates butoir sont d’une bêtise incroyable.  S’il faut une occasion spéciale, que ce soit la nouvelle année ou la rentrée des classes pour s’améliorer, c’est bien piètre. Lorsque l’on tend à devenir meilleur, il ne faut jamais attendre : on est déjà en retard, dans la mesure où l’on n’a pas su voir ses failles avant.  Moi, mes résolutions sont permanentes. Elles s’affinent chaque jour, se précisent dans une grande constance, et sont un labeur continuel... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 19:10 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
26 décembre 2019

Nous sommes mensonge

Il y a peu, je me suis fait la réflexion que, bien souvent, la frontière entre la sincérité et son contraire était assez floue, et bien loin de l’univers manichéen qu’on lui suppose. Moi la première, j’annonce quelques fois une parole, qui ne peut être jugée par moi ni tout à fait sincère, ni un flagrant mensonge pour autant. Je vais en donner un exemple simple maintenant.  Il m’arrive, comme à tout le monde, de dire « je t’aime » à quelqu’un sans le ressentir au moment précis où je le dis, parce que, très sincèrement,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 00:30 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

24 décembre 2019

La connerie de Noël

On ne m’ôtera plus de la tête qu’il n’y a rien de plus affecté que de passer les fêtes de fin d’année en famille. Parce que, justement, elles sont « l’occasion » de retrouver sa famille. S’il faut une occasion pour cela, c’est bien la preuve du caractère artificiel du truc. On peut tout à fait voir sa famille à n’importe quel moment et de manière très spontanée, si on l’aime. Quand on a besoin d’une date qui nous l’ordonne presque, c’est tout à fait contrefait.  D’ailleurs, qu’est-ce que la famille, au juste? Sinon des... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 09:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 décembre 2019

Le pouvoir de l’imagination

C’est au réveil d’un rêve très particulier que m’est venue l’idée de ce texte. J’avais, cette nuit-là, réussi à rêver beau et crédible, ce qui est extrêmement rare. S’il m’arrive de faire quelques cauchemars -tres rarement- mes rêves ont souvent un caractère fantastique: il s’y produit des événements non vraisemblables, qui m’indiquent naturellement que je rêve.  Et, quelques rares fois, tout est vraisemblable et réaliste au point qu’à aucun moment, je ne peux me dire: « Je suis en train de rêver ».  C’est... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 10:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
08 décembre 2019

Examen approfondi

Dans ma frénésie d’écriture et d’idées, j’ai avancé plusieurs jours tête baissée. Écrire, poster, lire et répondre aux commentaires, et puis recommencer.  C’est un bon rythme pourtant. Que j’aime assez. Mais il m’essouffle quelques fois. Et, momentanément, je perds l’envie.  J’ai pourtant plusieurs textes déjà écrits. J’aurais pu les poster depuis jeudi. Je n’en n’ai pas eu le désir, étrangement.  Quoique non: je ne vois aucune étrangeté en cela. J’ai eu besoin, je pense, de me retrouver un peu. D’entrer en moi-même,... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 11:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 décembre 2019

La groupie du pianiste

J’ai en ce moment demandé à mon application de musique de me faire écouter des chansons de Michel Berger en voiture. J’aime Michel Berger. Il fait partie de ceux dont j’admire les textes.   Je conduisais donc, lorsque, aléatoirement, je l’ai réécoutée. « La groupie du pianiste ». D’une oreille neuve, il me semble. Comme si je ne l’avais jamais vraiment entendue auparavant. Il m’a semblé que mes écoutes précédentes n’avaient été que superficielles et distraites. Aujourd’hui, sans doute parce que mon esprit ne se... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 17:52 - - Commentaires [13] - Permalien [#]