21 mai 2019

Hypnose légère

S’assoupir un instant. Dans un climat de confiance. Cesser de nager soudain, de se débattre, et plonger doucement, comme sombrer dans les fonds marins, ou se laisser dériver.  Torpeur délicieuse, moi noyée en mes mers intimes. Et pourtant en pleine conscience de l’instant.  D’une somnolence si légère que chaque bruit, chaque mot entendu reste compréhensible, fait l’effet d’un bercement doux. Seulement un peu plus de langueur d’esprit pour y répondre.  Cet état apathique assoupit les douleurs passées et à venir, les... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 avril 2019

Je sais!

J’ai trouvé, je sais à présent. Depuis plusieurs jours, où bien je travaille -mais ça, c’est bien une obligation- ou bien je suis cantonnée à la maison pour différentes tâches nécessaires, mais sans n’avoir fait autre chose.  Et je ne sais pas faire ça. J’ai besoin de vivre. De vivre pleinement. Je suis sans doute profondément égoïste, mais mon égoïste sert à mon entourage plutôt que de lui nuire. Les abnégations répétées au foyer me rendent irritable et imbuvable, alors qu’un épanouissement extérieur me rend à ma famille plus... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 avril 2019

L’état ponctuel

J’avais pourtant quelques victoires professionnelles ou associatives à venir écrire. Je ne peux. Pas pour le moment du moins. Je suis dans cet état ponctuel (fort heureusement, à un moment, ça passe), de solitude extrême et pénible que je connais si bien. Et paradoxalement, dieu sait que des rapports avec autrui, j’en ai.  Il s’agit d’un sentiment bien subjectif probablement. Comme un isolement au milieu d’une foule. Comme si une vitre incassable me séparait des individus.  Cet état passager n’en est pas moins intense et... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 15:33 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
28 mars 2019

Le vide intersidéral

Tu te connais assez bien: tu parles. À n’importe qui, tu parles. Tu interroges à tout va, tu donnes ton avis avant même, parfois, qu’on ne te le demande.  Peu timide. Assez de confiance en toi.  Tu as même un t-shirt « Bavarde ».  Tu te connais assez bien: tu dis ce que tu penses. Parfois trop franchement. Parfois sans diplomatie. Parfois alors qu’il aurait mieux valu se la boucler un peu. Souvent, sur un coup de nerfs. Très impulsive évidemment.  **** Et puis un jour, tu ne te reconnais plus. Tu te... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 20:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
22 mars 2019

Chaleur et enveloppement

Mercredi après-midi, dans un vague ennui, nous regardions (bien distraitement, car, à vrai dire, seuls nos corps étaient présent sur le terrain) le petit brun jouer au football. Je me souviens de mes états d’âmes un peu nébuleux, ressentis alors, sans bien en identifier la cause sur le moment.  Quand soudain, Élisa, qui avait mal à la tête, a posé distraitement sa tête sur mon épaule. Je suis d’abord restée immobile, afin de ne pas l’effaroucher, pour ensuite oser passer mon bras autour d’elle, et enfin, lui caresser un peu la... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 12:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
28 février 2019

Le grand repos

Lorsque j’ai dépassé un peu mes limites, mon corps me le dit. Troubles visuels, migraines, grande fatigue et autres réjouissances.  « Il faut du repos ». Voilà le conseil. Mais qu’est-ce au juste, le repos? Dormir tout le jour? Impossible ! Rester à la maison à lire toute une journée ? Non, je m’irriterais de ne rien faire ainsi. Et de ne rencontrer personne probablement. Je me connais assez. Un voyage, une sortie? Souciant (organiser) et ... fatiguant, sans doute. Éteindre le téléphone ? Pourquoi pas, mais assez... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 23:10 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

15 février 2019

Envole-moi

Hier, j’ai dû conduire mon petit brun longuement. Visiter ses grands-parents. Il faisait bon. J’avais mes lunettes de soleil. Le petit brun s’est endormi à l’arrière. J’ai mis un album de Goldman. Le live 2002, avec ce fameux « Envole-moi », quand la scène se lève...  « Envole-moi », qu’ai-je plus écouté que cette chanson, durant ces deux années, de première et de terminale, que j’ai longtemps considérées comme les deux plus belles années de ma vie? J’étais jeune et amoureuse. J’aimais le lycée. Je goûtai... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 10:52 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 février 2019

Larmes de nuit

J’ai pleuré cette nuit Enfin, ce matin. Très tôt. Mon corps s’est éveillé à cinq heures, comme pour m’exprimer ce besoin. J’ai pleuré cette nuit et je n’avais pas de chagrin. Exclues, autant que possible, les larmes de chagrin.  Mes pleurs me régulent. Je crois. Elles évacuent tout ce qui, en moi, menace de se rompre. Tensions passées et à venir. Et, de plus en plus souvent, plutôt celles à venir.  Me suis entraînée inconsciemment à cette anticipation par les larmes. C’est étrange peut-être, je sais ça.  Ce lundi... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 06:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
30 janvier 2019

Jour off

Il n’y a pas cours aujourd’hui. Enfin si, mais il a neigé alors, j’ai eu envie de faire plaisir, en jouant à celle qui n’ose prendre la route.  Le réveil fut doux à tous: sans sonnerie.  Les petits se sont habillés tôt. Pour jouer dans la neige. Les grands font ce qu’ils veulent. Musique, jeux vidéos. Aujourd’hui c’est jour de trêve.  Et moi... je vois tout ce blanc depuis ma fenêtre. Pensive et sereine. Cette neige immaculée semble être en moi également.  Une certaine paresse, une douceur de pensées, une... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 11:18 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
11 janvier 2019

Soir apaisant

Un des enfants accueillis est parti chez son père jusqu’à dimanche. Gaby vole de ses propres ailes chez des copains ce week-end. Élisa passe la nuit chez son amie. Trois enfants en moins. Que faire de tout ce temps? C’est presque une opportunité. Ce soir, je vais prendre un bain. Je mettrai de la musique. Douce. Une lumière légère. Des sels odorants. De l’eau très chaude. Pour rester longtemps. Je pourrai bien verser trois larmes, qui s’anéantiront dans toute cette eau parfumée, enveloppante. Elles la réchaufferont même peut-être.... [Lire la suite]
Posté par valecrit à 18:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]