C’est l’histoire de sept mercenaires qui avaient commis les sept pêchés capitaux. Sept ans de malheurs, leur avait dit le shérif à l’étoile aux sept sommets qu’ils avaient croisé sur la nationale sept.

En vrai, pour leur punition, ils furent exilés sept ans au Tibet, et y rencontrèrent sept samouraïs qui leur firent un enseignement sur les chakras.

 Tant mieux pour eux ! Ils avaient échappé à la guerre de sept ans.

.

Non ! C’est mauvais !

Je recommence !

.

C’est l’histoire de Barbe bleue qui fêtait ses noces de laine en Ardèche. La fête dura sept jours. Sept fées marraines lui jouaient de la lyre.

.

Encore pire !

.

Bon !.

.

C’est l’histoire des sept nains qui découvrirent en foret une botte de sept lieues. Ils parcoururent les sept mers et les sept continents pour retrouver la trace son propriétaire. Ils furent éblouis par la beauté des sept merveilles du monde et par la couronne de la statut de la liberté. Ils se perdirent, ne trouvant aucune des sept portes de Thèbes.

.

Stérile !

Une autre !

.

Sonic, non content d’avoir retrouvé ses sept émeraudes, se mit en quête des sept boules de cristal dispersées sur les sept planètes visibles depuis la Terre. Il ne les trouva pas car il n’avait pas songé à utiliser son télescope de nuit. En revanche, il vit l’arc en ciel aux sept couleurs.

.

Bon tant pis ! Laisse tomber l’historiette d’introduction au billet !

.

Et la rose aux sept pétales ?

Et le Ph neutre ?

Et les sacrements religieux ?

.

En plus, nous sommes en SEPTembre ! C’est un signe !

.

Bon, et puis, si vous ne comprenez rien, je ne vous en voudrais pas. Vous avez des excuses, VOUS!

Il avait oublié. Et lui, il n'en a pas.

Et ne lui faites pas de mot d'excuses, je ne les prendrais pas!

.

.