Boire un dernier café très tard, dans le noir, seule à la table du jardin. 

Allumer une cigarette. La dernière de la journée. Ne voir que le point rouge de la cigarette à hauteur d’yeux. Et la Lune jaune  qui me surplombe.

Ne rien entendre d’humain. 

Apprecier la fraîcheur après une journée chaude. Et la solitude. Savourer l’instant. 

Sentir l’air frais. La pelouse. Les odeurs des nuits d’été. Et penser.  

Plaisir simple. Rituel des soirs d’été lorsque tout le monde est couché. 

De ceux qui ne sont pas faits pour être partagés.